Index examen clinique - Index syndromes - Index prélèvements

 

Ponction lombaire

 

Définition
Prélèvement du liquide céphalo-rachidien permettant le diagnostic des méningites.

Matériel
- Trocart à ponction lombaire (chez l'adulte, préférer celui de couleur jaune)
- Compresses stériles
- Antiseptique local de type bétadine
- Tubes à essais stériles
- Champ stérile

Geste

Les repères
Le malade est assis sur un plan dur, le dos bien courbé en avant : un aide est placé devant lui afin de le maintenir fermement en lui faisant bien arrondir le dos.
Une alternative est la position en décubitus latéral, genoux ramenés sur la poitrine et le dos bien rond.




Le point de ponction est situé entre la 4ème et la 5ème vertèbre lombaire : la ligne qui joint le sommet des deux crêtes iliaques passe sur l'apophyse épineuse de la 4ème vertèbre lombaire. On repère ainsi cette apophyse épineuse et on piquera dans l'espace intervertébral situé juste au-dessous. Il est également possible de réaliser la ponction dans l'espace situé au-dessus (entre L3 et L4)

Le geste
L'asepsie doit être rigoureuse, de type chirurgicale. Après avoir vérifié la mobilité du mandrin, le trocart fermement tenu est enfoncé dans un plan strictement sagittal et médian, en longeant l'apophyse de la 4ème lombaire ; sa direction peut être strictement horizontale ou légèrement oblique vers le haut.

Au bout de quelques centimètres de pénétration, on perçoit une résistance qui correspond au ligament postérieur puis au sac dural. Après cette résistance, l'aiguille se trouve au niveau de l'espace sous-arachnoïdien.
On retire alors doucement le mandrin et le LCR s'écoule goutte à goutte. Dans le cas contraire, remettre le mandrin et enfoncer ou retirer très légèrement l'aiguille.

On recueille environ 2 à 5 ml de liquide par tube à essais.
L'aiguille est ensuite rapidement sortie et on pose un pansement sec.
Après l'examen, le sujet doit rester allongé 24h.

Film